La composition épisode 1

Au fait, c’est quoi la composition ? Rien de bien compliqué à comprendre, mais plus délicat à mettre en pratique. La photographie est l’art de faire entrer une scène dans un cadre limité par votre objectif et vos possibilités de mouvements et surtout d’organiser les divers éléments qui la composent.

Je vais donc aborder les notions (règles) essentielles pour donner la force qui manque à vos créations et dont vous avez très certainement entendu parler.

La règle des tiers. Il ne s’agit pas de vos impôts, mais d’un découpage de votre cadre par 4 lignes (2 horizontales et 2 verticales) qui le divisent en 9 secteurs. C’est certainement la règle la plus connue et la plus appliquée. D’ailleurs, beaucoup d’appareils photo permettent d’afficher dans le viseur (ou sur écran) ces lignes pour aider le photographe à composer son image. Plus que les lignes, ce sont les points de croisement qui sont importants. Évidemment, il ne s’agit pas d’utiliser systématiquement tous les éléments de force.

Attention tout de même, sauf si vous voulez réaliser une photo destinée à une exposition, il vaut mieux avoir une photo de vos enfants dans une attitude précise que de chercher à respecter les règles. Les petits risquent de faire autre chose ou d’être loin, le temps de bien vous positionner ! Il faut que ceci soit bien clair pour vous. Pour la photo de famille ou la photo souvenir, la seule règle est de déclencher au bon moment.

On peut croire que la photo de paysage laisse le temps de gérer les éléments. C’est vrai, dans la plupart des cas, que le paysage laisse le temps de tourner 7 fois son œil dans le viseur et de bien composer son image. Mais si survient une rapide trouée dans les nuages et qu’un rayon de soleil de courte durée vienne frapper un élément important de la scène, déclenchez, n’attendez pas que le rayon disparaisse à jamais.

Dans la photo ci-contre, j’ai positionné les moines sur le point fort en bas à droite. C’est l’élément que le cerveau regardera en premier, car il s’agit d’humains. La couleur rouge renforcera encore cette première fixation. Le cerveau balaye ensuite la scène pour permettre au lecteur de comprendre. La pagode est placée sur une ligne de force et sa couleur dorée accentue encore sa présence. S’il ne sait pas dans quel pays il est, le lecteur comprend la scène. S’il connaît les usages en matière de couleur des habits des moines, il pourra déterminer que c’est une pagode en Birmanie. Le choix du moment avec l’envol des oiseaux ajoute une touche mystique pour le lecteur croyant.

Regle des tiers 1

La symétrie. Quelle soit naturelle ou artificielle, la symétrie est un élément de compositions fortes. Vous la trouverez en architecture, les bâtiments s’y prêtent bien, les routes, la réflexion, la répétition de motifs, le mobilier urbain…

Montpellier hotel region

Remplir l’espace. Il est des scènes dont le sujet principal est noyé au milieu d’éléments qui sont présents et qui ne peuvent être enlevés. Il est évident que ce fatras nuira à la lisibilité de la pt le poshoto. Dans ce cas, ne pas hésiter à cadrer serré pour intensifier l’impact de l’image. Le lecteur ne passera pas ainsi sur votre sujet.

Dans la photo retenue pour ce sujet, l'animal était loin d'un point d'eau qui aurait mérité un plan large. Au contraire, l'environnement n'était pas très beau et n'apportait rien à la photo. Comme il est dangereux de s'approcher d'un hippo, surtout sauvage, j'ai préféré utiliser un zoom pour lui tirer le portrait ! Tanzanie.

Cependant, quand c’est possible, il vaut mieux se rapprocher du sujet. Et même, s'il s'agit d'un portrait, ne laissez pas d'espace au-dessus de la tête. Les éléments importants dans un portait sont les yeux. Par contre, il faut conserver le menton.

Hippopotame

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau